Americans

Photographies de Christopher Morris

Dans les années 2000, le photographe de presse Christopher Morris qui couvre depuis
quinze ans les zones de conflit à travers le monde, décide de tourner ses yeux vers son
propre pays, l’Amérique. Commence alors un fascinant voyage dans une Amérique dont il s’aperçoit qu’il ne la connaît pas. Ses pas le conduisent à travers tout le territoire, d’abord exclusivement dans l’univers d’un certain fanatisme républicain qui, non content de diviniser George W. Bush, se replie sur un protectionnisme proche du nationalisme.
Puis il élargit sa vision et ses centres d’intérêts, et décide d’essayer de capter la vague d’optimisme sur le point de balayer le pays avec l’élection d’Obama. Ce qu’il rencontre,
c’est une Amérique fatiguée, déçue et blessée par deux longues guerres menées à l’étranger et un déclin économique subi de plein fouet.

Les images de Christopher Morris ont une très grande simplicité de construction, qui les rend évidentes. Cette solidité et cette rigueur permettent au symbolisme de la démarche du photographe de s’exprimer. Les photographies dégagent un calme teinté de nostalgie qui est d’une grande élégance. L’utilisation très subtile de la lumière offre une dimension cosmique à ces images et les arrache à la simple chronique du quotidien. De ce voyage en Amérique, Christopher Morris rapporte bien davantage que des choses vues.


Red lips, Saginaw, Michigan, 2004

L’Amérique des années 2000, c’est une Amérique en guerre. C’est l’Amérique white trash, l’Amérique de l’obésité, l’Amérique du fanatisme religieux. Christopher Morris, sans aucun effet de manche, refusant l’exotisme autant que le misérabilisme, dans une approche tout en retenue, nous y plonge. Son regard s’exerce sur les limites de la société américaine, d’un certain modèle contemporain.

L’exposition, Americans, présente 30 images couleur.
Deux ouvrages regroupant ces travaux ont été publiés chez Steidl, My America en 2006, Americans en novembre 2012.


Cadets, West Point, New-York, 2009

Christopher Morris vit à Paris. Membre fondateur de l’agence VII, il est né en Californie en 1958 et a été durant des années en quasi exclusivité au Time magazine. Son travail a été distingué notamment sur sa couverture de la Maison blanche de 2000 à 2009.

Il a notamment reçu la médaille d’or Robert Capa, le prix Olivier Rebbot Award, et de nombreux World Press Photo.